L’interdiction des voitures polluantes en ville

Publié le Auteur ecologueLaisser un commentaire

Avec un trou dans la couche d’ozone et face au réchauffement climatique, une solution est proposée: une interdiction de circulation pour les véhicules les plus polluants en ville.

La situation exige des sanctions strictes de la part des gouvernements européens

co2_automobileL’Europe a mis en place une règlementation concernant la pollution en ville par les plus anciennes voitures : il est donc prévu d’adopter des sanctions financières pour ceux qui dépasseraient les seuils de pollution alors fixés. Le besoin exige vu que la plupart des métropoles européennes ne respectent pas les limites mises en place. C’est pourquoi la France, principalement, nécessite d’être prise en charge par la Cour Européenne de Justice.

L’interdiction totale des véhicules les plus polluants n’est pas envisagée dans la mesure où elle sera appliquée seulement lors des pics de pollution. Ainsi, une liste des véhicules anciens est en cours de préparation par le gouvernement à savoir plus de six millions de voitures en jeu. Pour les distinguer, des badges ou autres seront distribués aux propriétaires. D’autres mesures sont aussi envisagées par le gouvernement à savoir le covoiturage, la nécessité d’utiliser des voitures électriques. Est aussi d’actualité la réduction de la vitesse de conduite sur les zones hautement fréquentées. Quant aux organismes du fisc, une taxe sur le diesel est encouragée même s’il est relayé au second plan.

Entre sanctions sévères et légères, les malus comme intermédiaires

co2-interdit2D’autres partis soutiennent toutefois qu’une telle sanction relève d’une discrimination par rapport aux détenteurs des véhicules les plus anciens. Une opinion que ne semble pas partager le gouvernement dans un communiqué publié. Finalement, l’attention sera portée sur les voitures neuves où les sanctions varient de 100 à 1000 euros, selon la quantité de CO2 émis. Entre 136 à 200 g/km, les sanctions sont distribuées appelées les malus. Ces malus sont adoptés depuis le 1er Janvier 2013.

 

Pour encourager la diminution du nombre de voiture polluante, les communes proposent la location de vélo pour se déplacer sans polluer. On remarque aussi que le vélo à assistance électrique commence son expansion dans quelques villes françaises notamment à Lyon. Munie d’une batterie et d’un moteur, il permet de se déplacer tranquillement en ville ou en campagne sans se fatiguer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *