Le développement de l’agriculture bio en France

Publié le Auteur olivierLaisser un commentaire

L’agriculture bio est régie par une réglementation en France. Cette réglementation définit les conditions de production du début jusqu’à la fin. Ceci inclut entre autres la préparation du sol, les principes de contrôle, la certification et l’étiquetage des produits. Cette certification est assurée par des organismes certificateurs indépendants.

Répartition de l’agriculture bio

En France, l’agriculture bio est mise en exergue selon les secteurs de productions et les territoires. Dans la production végétale, la grande partie de l’agriculture bio est consacrée à la culture de légumes secs. Par la suite, il y a l’arboriculture, puis les plantes à parfums. Ensuite, il y a les plantes aromatiques et médicinales. À la fin, il y a le vignoble national. Dans la production animale, les secteurs de l’apiculture et la production d’œufs dominent. Le nombre de ruches et de poules pondeuses ne cesse d’augmenter. Les filières de l’élevage bovin allaitant et l’élevage ovin laitier sont également de plus en plus dynamiques en France en matière de production biologique.

Identification des produits

Les produits issus de l’agriculture bio sont identifiables sur le marché. Le produit comporte sur son emballage le logo « bio européen ». Pour ce faire, le produit doit être contrôlé avec l’utilisation d’un cahier de charge imposé par la réglementation européenne. Ce cahier de charge indique que le produit est à 95 % composé d’ingrédients biologiques. De plus, il ne doit pas comporter d’additifs. Les opérateurs dans l’agriculture doivent alors s’inscrire auprès du ministère de l’Agriculture afin de participer à ces contrôles et d’obtenir ces signes d’identification.

Caractéristiques des produits biologiques

Il y a des paramètres de validation pour définir qu’un produit soit biologique. Les engrais, les produits phytosanitaires de synthèse et l’OGM ne sont pas autorisés. Les matières organiques sont recyclées. Le désherbage doit être mécanique ou thermique en utilisant du binage, du sarclage et du hersage. Les animaux doivent être alimentés par des produits végétaux de l’agriculture biologique. L’utilisation de médicaments pour la prévention comme le traitement d’une maladie doit être limitée.

Catégories bio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *