La découverte des créatures invisibles.

Publié le Auteur ecologueLaisser un commentaire

Qui aurait pu imaginer qu’au-delà de tout ce qu’on voit, il y a aussi d’autres mondes minuscules, invisibles à l’œil nu, mais qui contribuent à au déroulement de notre existence. Ces créatures se trouvent dans l’air, dans notre corps, et dans tous qui nous entoure. Les chercheurs scientifiques, grâce à l’invention du microscope depuis 1675 par Antoine Van Leeuwenhoek et Robert Hook ont pu découvrir des choses invisibles, mais qui sont en rapport avec les êtres humains et l’environnement qu’ils vivent. En effet, le microscope a contribué à l’étude des cellules humaines, des molécules, etc., cela a permis de découvrir des microbes, des virus, des bactéries nuisibles ou utiles aux humains. La découverte de ces créatures microscopiques a permis de comprendre le fonctionnement du corps, les maladies afin de découvrir les traitements nécessaires.
le microscope

La découverte des spermatozoïdes.

En 1677, 2 ans après l’invention du microscope par Antoine Van Leeuwenhoek, lui-même a découvert que dans le sperme il y existe plusieurs cellules en mouvement « animalcules » qu’on appelle spermatozoïdes qui permettent la procréation des êtres vivants.

La découverte du microbe par Louis Pasteur.

Après de nombreuses recherches effectuées depuis 1856, un professeur de chimie qui s’appelle Pasteur a affirmé qu’il y a des microorganismes qui causent des maladies à l’Homme ou les animaux. Et de ce fait, il a décelé plusieurs microbes à savoir les bacilles de coques responsables de la tuberculose. En outre, il a aussi découvert le vaccin contre la rage.

Le groupe sanguin.

En continuant les œuvres des précédents, en 1898, Karl Lansteiner un savant autrichien, en étudiant le sang de différentes personnes au microscope a constaté que certains sangs ne sont pas identiques. Il y a ceux qui contiennent des agglutinogènes A, d’autres B, certains les 2 ensembles, et ceux qui ne contiennent aucun agglutinogène. C’est là que sont nés les 4 groupes sanguins.

Catégories bio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *